DIMANCHE 16 AVRIL 2017

A partir de 19H00 – Salle des fêtes de Landresse

Tremplin 2017

Le premier acte de la 14ème édition du festival LA GUERRE DU SON  se jouera le dimanche 16 avril (dimanche de Pâques) à la salle des fêtes de Landresse à partir de 19H00.

Comme à son habitude pour son tremplin, LA GUERRE DU SON a naturellement laissée place à la découverte de groupes de la scène locale.

Quatre groupes sélectionnés parmi près d’une soixantaine de candidatures en découdront sur scène pour remporter l’unique billet permettant de jouer en ouverture du festival, le vendredi 14 juillet 2017.

THE FRE3 BASTARDS – PAPERTANK – THE RISING SUN – MAMADJO

La soirée du 16 avril se prolongera avec les reprises rock du groupe INPES’ID.

Fidèle à son sens de l’accueil et sa convivialité, buvette et restauration vous attendent sur place !

The Fre3 Bastards

Fondé en 2014, The Fre3 Bastards sont composés de musiciens aillant déjà écumé les scènes de l’est de la France et de ses pays voisins. Le trio diffuse une musique énergique et communicative, dans laquelle on reconnait bien les influences des classiques du rock des 70’s, mélangées à des teintes plus modernes, communes avec des groupes comme Clutch, ou Danko Jones.. Le résultat peut même s’avérer assez groove et les fans du headbanging y trouveront leur compte.

Leur 2nd EP «In our Bastards world » ne déroge pas à la règle et regroupe 5 morceaux qui font voyager entre puissance et subtilité, avec un même fil conducteur, celui de l¹authenticité.

The Fre3 Bastards sont là pour partager leur énergie, et délivrer une bonne grosse dose de heavy rock !

Papertank

 

Voici Papertank, trio franco-suisse atypique reposant sur un basse / batterie / voix explosif mêlant punk, garage et rock ’n roll.

Un rock minimaliste, puissant, rapide et sale.

C’est à l’été 2015 que trois amis musiciens décident de monter un nouveau projet reposant uniquement sur une section basse / batterie aux accents punk, stoner et rockabilly, le tout sans guitare.

Forts de leurs 15 ans d’expérience au sein de diverses formations (Galactic Coffin, Smallpox, No Sex Nervous, Silly Yours, Oktane, Cavalier Seul…), les trois musiciens orientent leur musique vers un «rock ‘n punk» puissant et rapide, influencé par le premier album de Royal Blood pour le son et par toute une constellation de groupes punk, stoner, metal, hardcore et même pop pour certaines lignes de voix.

Les compositions fusent aussi vite que leurs BPM et déjà au bout de quelques semaines les premières démos sont enregistrées. Un premier live au Bikini Test de la Chaux-de-Fonds (CH) en décembre 2015 sert de baptème du feu au trio et dès lors les autres dates vont vite s’enchaîner. Salles de concert, petits clubs, bars, festivals, en Suisse, en France, le groupe teste ses nouvelles compositions sur scène et le retour positif du public les encourage à poser tout cela sur bande.

Un premier single, Virus, sort en juin 2016 et prépare le terrain pour une session studio à la fin de l’année. De retour au Cube Studio, Papertank y enregistre 10 titres pour un album à paraître au printemps 2017 sous le label suisse Division Records.

The Rising Sun

The Rising Sun s’est formé à l’occasion de la fête de la musique 2012, en reprenant tout d’abord des standards de Jimi Hendrix, Eric Clapton, BB.King et beaucoup d’autres.
Composé d’Ylias Mikou à la guitare et au chant, Mathis Bouveret-Akengin au clavier, Victor Guillaume à la batterie, c’est depuis l’arrivée du nouveau bassiste Linaël en 2013, que le groupe a trouvé son groove.

C’est à travers des compositions d’Ylias, et par les influences de chacun de ses membres, que The Rising Sun s’est affirmé dans un registre Blues-Rock détonant aux influences Jazz et Funk.

Le groupe enchaîne les concerts dans les grandes salles locales (pas loin de 250 concerts à son actif), avec derrière lui, les premières parties, des Fatals Picards, de Catfish, de 45’s de Lilian Renaud, Blues Pills (Festival Génériq), d’Ana Popovic et pour cette année, les festivals de La Paille, Rolling Saône, Le Fimu, …etc.
La victoire du Tremplin National Imagine (JMF) à Paris lui donne l’opportunité de jouer à Zagreb dans le cadre de la Finale Internationale Imagine en décembre 2016.

Avec la sortie de son album en 2016, The Rising Sun se prépare à écumer la France avec pleines de bonnes surprises.

Mamadjo

Présent sur les scènes du grand-est français depuis maintenant 3 ans, le groupe Mamadjo a su s’imposer grâce à leur musique alliant un rock acoustique punchy à des sonorités bluegrass.

Avec des influences telles que John Butler Trio, Foo Fighters ou encore Jamiroquai, les quatre garçons ont su allier diverses couleurs musicales pour créer leur propre identité.

A la suite de leur EP « Colors », Mamadjo regagne le devant de la scène avec un premier album intitulé « Dreamers ». La couleur Mamadjo s’affirme donc dans ce nouvel opus plus rock, au travers de textes oscillant entre réalité et imaginaire… Une occasion rêvée pour le quatuor de repartir à la conquête du public et de partager son énergie musicale débordante.

Ineps’ID

Ineps ID prend racine dans le Haut-Doubs, en 2012, 3 amis décident de faire un revival de leur groupe d’enfance à l’occasion du mariage de leur guitariste Benoit Debrosse.

Un set de cover à base de rock’n’roll est crée.

En 2015, le groupe composé d’Emmanuel Grégoire à la batterie et de Mathieu Vuillemin à la guitare et au chant passe en mode trio et accueille Thanh à la basse.

Toujours dans une dynamique de cover band, Stéphane Bulle intègre le groupe à partir de mars 2016 à la guitare. Ineps ID aborde en 2017 la composition dans un style rock grosse, le set devient alors hybride compo//cover.